La tonne à lisier PG cède maintenant la place à la PG II

Après seize années de production, la dernière tonne à lisier PG vient d'être livrée et l'évènement a été marqué récemment par une réception organisée pour les collaborateurs de SAMSON AGRO...

Depuis que SAMSON AGRO a lancé la production de la tonne à lisier PG en 2000, environ 2000 tonnes à lisier ont été fabriquées.

« La tonne à lisier PG a été une belle réussite durant toutes ces années. C'est extraordinaire qu'elle ait pu résister tant d'années – avec évidemment les mises à jour nécessaires. Mais il faut dire qu'elle était bien conçue dès le début. Nous sommes fiers de penser que ces machines ont pu déverser des millions et des millions de mètres cubes de lisier durant ces longues années », déclare Lars Henriksen, le directeur général de SAMSON AGRO ;

et de mentionner chaudement Jens Ove Sørensen, également dénommé JOS dans l'entreprise. Ce dernier est le fondateur de l'entreprise JOS de Langå, l'une des quatre entreprises qui ont fusionné en 1999 pour créer SAMSON AGRO. Ce sont ses tonnes à lisier qui ont servi de modèle aux tonnes à lisier PG. Malheureusement, il n'était pas présent à la réception pour des raisons de santé.

« JOS a une grande expertise dans le domaine des tonnes à lisier. Il sait comment elles doivent servir, il connaît parfaitement la manière dont les pièces fonctionnent et comment obtenir les meilleures solutions sur le terrain. Nous lui devons beaucoup dans le développement de la tonne à lisier PG II. Et nous en avons déjà vendu plus de mille », a-t-il souligné en offrant ensuite un cadeau à JOS qu'il a remis à l'un des 'fils' de JOS, Ronald Jensen, le contremaître de SAMSON AGRO ; celui-ci travaille encore chez SAMSON AGRO, comme beaucoup d'anciens employés de l'entreprise JOS, et garde contact avec son fondateur.

Les premières tonnes de lisier de la série PG II, gros engins à trois essieux, ont été lancées en 2013.

20 km de PG mis bout à bout
Les premières années, la production des tonnes à lisier PG avait eu lieu dans l'ancienne usine Samson de Tange, puis les 2000 PG ont principalement été fabriquées dans la nouvelle usine de Viborg qui s'est ouverte en 2005. Les bâtiments couvrent une superficie sous abri de presque deux hectares. Actuellement, SAMSON AGRO cherche à élargir ses installations de production et donc à augmenter sa superficie.

« Si l'on mettait bout à bout toutes les tonnes à lisier PG, la file ferait presque 20 km jusque chez Ove Glerup à Lynnerupgård » a raconté Lars Henriksen en souriant à Ove Glerup qui était présent à la réception. Ove Glerup est le principal acteur du rachat et de la fusion des quatre entreprises qui étaient toutes quatre spécialisées dans la production de machines agricoles et de solutions pour le traitement et le déversement de lisier et de fumier. Il était naturel que les quatre entreprises mettent leur savoir-faire en commun pour bâtir ensemble l'entreprise de l'avenir, une entreprise qui apporterait son aide aux agriculteurs dans le monde entier en leur permettant de manier et de déverser dans les champs les effluents d'élevage et autres substances riches en nutriment. Il s'agissait d'une tâche qui ne pouvait que grossir à mesure que la production d'animaux d'élevage augmentait dans le monde suite à une croissance de la prospérité.

Mais SAMSON AGRO est en train de trouver une solution. Un grand nombre de tonnes à lisier PG sont utilisées aujourd'hui au Danemark, mais on les retrouve aussi dans la plupart des pays européens, et jusqu'en Russie et en Chine.

Une majorité de PG 25
La PG 25 est certainement la tonne à lisier qui s'est le mieux vendue à travers le temps. Plus de 1000 PG 25 machines ont été produites ces seize dernières années. La série PG comporte cinq modèles de différente taille : les modèles à deux essieux PG 15, PG 18 et PG 20, et les modèles à trois essieux PG 21 et PG 25.

La dernière tonne à lisier PG 25 produite à l'usine de Viborg était présentée dans l'usine avec un ruban autour de la cuve sur la chaîne de montage durant la « réception d'adieu ». Dans un geste symbolique, Lars Henriksen lui a fait ses adieux tandis que les 180 employés avec Ove Glerup à leur tête l'applaudissaient à sa sortie de l'atelier de production.

Place maintenant à la nouvelle PG II 25 qui vient d'être lancée au début de l'été et 2016 pourra être livrée pour la prochaine saison d'épandage.

« Avec la PG II 25, nous avons une PG 25 désormais adaptée de manière optimale, et qui pourra servir pour les nombreuses années à venir. Il faut des tonnes à lisier plus solides, qui soient capables de fonctionner avec de plus grands outils et s'adaptent à des tracteurs de plus en plus gros. La nouvelle tonne à lisier est fiable, elle offre un meilleur confort et inclut des technologies plus avancées qui répondent aux exigences des pouvoirs publics en termes de documentation, notamment. La tonne à lisier PG est toujours une bonne machine, mais les conditions auxquelles elle était exposée ont changé et vont continuer à se transformer. La série PG II peut satisfaire à toutes ces exigences ».

La série PG II comporte désormais 8 modèles. Trois sont des modèles à deux essieux : PG II 16, PG II 18 et PG II 20, et cinq sont des modèles à trois essieux : PG II 21, PG II 25, PG II 27, PG II 31 et PG II 35. Depuis le lancement des tonnes à lisier PG II en 2013, celles-ci ont peu à peu remplacé les PG en termes de vente, à la fois sur le marché national et à l'étranger. La série PG II a été conçue et développée à partir des demandes des clients de SAMSON AGRO qui souhaitaient une tonne à lisier capable de résister à l'épreuve du temps.

La première PG 25 est encore en service en Suède
Un peu de travail de recherche a permis à Søren Hansen, ancien monteur et actuellement vendeur chez SAMSON AGRO, de découvrir que la première PG 25 fonctionnait toujours en Suède. Elle avait été vendue à Poul S. Poulsen à Hurup via la centrale d'achats de machines agricoles MI et le distributeur de machines agricoles J. Hundahl de Thisted. Ce dernier est à nouveau, depuis février dernier, distributeur des machines SAMSON AGRO après une interruption.